Activités du soir
3 octobre 2013

Nouvelle année ?  Allons sans peur pour servir !

Chers parents,

L’été aura été reposant pour beaucoup et cette période de rentrée nous invite à concentrer nos efforts sur la nouvelle année. Pour nourrir votre réflexion et votre prière, j’aimerais vous inviter à méditer quelques paroles du Saint Père, prononcées lors des 28ème Journées Mondiales de la Jeunesse, à Rio de Janeiro. Alors que nous étions quelques trois millions à avoir fait le déplacement jusqu’à la page de Copacabana, le Pape François, lors de l’homélie de la messe de clôture, a invité les chrétiens à « aller sans peur pour servir ». Une exhortation qui peut nous servir de fil conducteur pour cette nouvelle année :

« Allez », tout d’abord. Avouons-le d’emblée, il n’est pas facile de sortir de notre cocon ! C’est tellement sécurisant de penser maîtriser nos rencontres… Or le disciple du Christ va vers les autres ou alors il n’est pas pleinement disciple. A NDO, chaque élève est quotidiennement invité à aller vers l’autre : l’expérience de l’internat, le voisinage dans les classes, le parc, telle activité sportive ou culturelle, telle célébration sont autant d’occasions pour lui de vérifier sa capacité à aller vers l’autre pour lui transmettre sa foi, sa joie et aussi d’accepter de se laisser enseigner par celui que nous côtoyons. La question qui se pose est donc celle-ci : chaque jeune va-t-il subir ou choisir l’autre ? Oui, voyons-nous le prochain comme un intrus dans notre petit train-train quotidien ou bien comme une occasion renouvelée  de grandir en humanité et en sainteté ?

« Sans peur », ensuite. J’ai été frappé il y a quelques mois par une étude sociologique révélée à la radio : on y analysait les attitudes des familles et des enfants lors des temps de détente dans les squares, en comparant deux villes occidentales : Paris et New York. Pour la capitale française, l’étude a indiqué que le mot qui revenait le plus souvent  était « Attention ! », tandis que le mot le plus prononcé dans la ville américaine était « Go ! ». Je ne voudrais pas exagérer la portée de cette étude, mais elle m’a paru révélatrice de ce qui peut motiver nos actions de chaque jour, y compris dans nos vies de baptisés. Sommes-nous plutôt du côté du frein ou du côté de l’élan ? Le Christ et l’Eglise ont besoin de témoins qui se donnent généreusement, parfois à contre-courant, mais qui osent, qui se lancent, qui s’engagent, comme on le voit avec le mouvement des Veilleurs. Les orvaliens savent eux aussi se donner pour de bonnes causes, et ils l’ont souvent manifesté, mais quel visage prendra leur engagement cette année ?

« Pour servir », enfin. Le service peut prendre différents visages et un orvalien doit le vivre au quotidien, de sa chambre aux salles de classes. Servir en participant avec entrain aux activités proposées ; servir en prenant soin de celui qui a besoin d’aide ; servir en portant ses frères dans l’offrande d’une prière fidèle et quotidienne ; servir en aidant celui qui est dans le besoin ; servir tout simplement en faisant son devoir d’état.

Nous ne sommes pas à la plage de Copacabana et le Brésil peut paraître loin, mais les paroles du Saint Père résonnent encore. Alors, allons sans peur pour servir ! Et prions Notre Dame d’Orveau, Saint Jospeh et le Bienheureux Jean-Paul II, bientôt canonisé, pour que cette nouvelle année scolaire soit celle d’un renouveau dans nos vies de baptisés.

Père Romuald FRESNAIS c.s.c. – Aumônier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 12 =