Horaires & informations

Tél: 02-41-92-26-61
Vacances d'hiver :
Le secrétariat sera fermé du lundi 20 au vendredi 24 février 2017. Réouverture le 27 février 2017.
--------------------------------------------------------
Horaires du secrétariat période scolaire:
Le lundi de 9h à 12h et de 14h à 17h.
Le mardi de 08h30 à 12h et de 14h à 17h.
Le mercredi de 08h30 à 12h.
Fermé l’après-midi (voir service comptabilité).
Le jeudi de 08h30 à 12h et de 14h à 17h.
Le vendredi de 08h30 à 12h et de 14h à 16h.

Tutelle Sainte-Croix

Texte de référence tutelle Sainte-Croix / Notre Dame des Missions

I. NOS POINTS COMMUNS

1. Au cœur du mouvement missionnaire qui a marqué le XIX°siècle, Basile Moreau (1799­1873), fondateur de la Congrégation de Sainte-Croix du Mans en 1837, et Euphrasie Barbier (1829-1893), fondatrice de la Congrégation de Notre Dame des Missions en 1861, à Lyon, enracinés dans la spiritualité de leur temps, ont hérité d’une vision missionnaire dont on peut découvrir les points de convergence.

2. Ils ont entendu l’appel des missions lointaines. Passionnés pour la croissance du Royaume, ils envoient leurs premiers missionnaires au-delà des frontières, en Amérique et Afrique du Nord, en Asie et jusqu’aux antipodes en Nouvelle-Zélande et dans les îles de l’Océanie Centrale. A partir de 1889, les Religieuses de N.D. des Missions coopèrent avec les Pères de Sainte-Croix à Chittagong, au Bengale oriental (l’actuel Bangladesh).

3. Nos fondateurs ont compris que les missions ne sont pas définies par des territoires  ; elles s’adressent avant tout à des personnes, à des groupes humains, partout où nous sommes implantés, en France comme à l’étranger. Chaque génération est un continent que nous avons à découvrir, à évangéliser.

4. Animés du même zèle, « un feu qui consume, une flamme qui embrase » (E.B.), les Religieux de Sainte-Croix et les Religieuses de Notre Dame des Missions désirent de toutes leurs forces proclamer la bonne nouvelle du salut en Jésus-Christ. La mission jaillit du cœur de Dieu comme de sa Source. Elle est participation à la Mission du Fils qui, de l’Incarnation à la Pâque, est venu assumer totalement notre condition humaine. Notre vocation missionnaire nous entraîne à sa suite, sur un chemin de pauvreté et d’humilité, sous le signe de la Croix, dans la joie et l’espérance de la Résurrection.

5. La mission est aussi participation à la mission de l’Esprit, source d’unité, qui reflète la communion du Père, du Fils et de l’Esprit et nous invite à créer dans nos communautés un climat d’amitié et de partage, d’ouverture aux autres et de dialogue, dans le respect des différences.

6.Une vie de consécration pour la mission ne peut se vivre sans se nourrir du pain de la Parole et de l’Eucharistie. Pas de mission sanscontemplation.

II. LES DEFIS DE NOTRE MISSION EDUCATIVE

En ce début du XXI°siècle, à quels défis sommes-nous confrontés dans l’accomplissement de notre mission éducative, en fidélité aux intuitions fondamentales de nos Fondateurs ?

Dans une société multiraciale et multiculturelle, affrontée aux enjeux de la mondialisation et aux mutations profondes qui en résultent, notre vocation missionnaire, marquée très tôt par son caractère international nous invite à :

1. Dépasser les frontières, frontières raciales et sociales, religieuses et culturelles, afin de créer dans les établissements dont nous avons la tutelle, ici en France, une véritable communauté éducative basée sur le sens de la dignité de chaque être humain et dans le respect des valeurs et des dons de chacun, et d’ouverture à tous.

2. Promouvoir une formation humaine et chrétienne qui s’inspire des valeurs évangéliques de liberté et d’amour, afin d’aider les jeunes qui nous sont confiés à découvrir leurs potentialités, à assumer des responsabilités qui les aident à se construire, à développer leurs talents et compétences au service de la société et de l’Eglise.

3. Créer dans nos établissements une communauté authentique qui favorise les relations interpersonnelles entre élèves et enseignants, éducateurs et familles, organismes d’animation et de gestion, tous les personnels, dans un climat de confiance et dedialogue.

4. Maintenir et développer le sens de la mission universelle que nos deux Instituts ont vécu et continuent à vivre, afin de créer des liens et des échanges entre nos établissements en France et dans d’autres parties du monde : Amérique du Nord, Afrique, Europe, Asie et Océanie afin d’éveiller les jeunes aux conditions de vie et aux valeurs culturelles et religieuses des peuples en quête de reconnaissance et Cie justice.

5. Sensibiliser les jeunes aux diverses formes de pauvreté et d’injustice dans notre pays et dans le monde, afin qu’il découvrent, à leur niveau, la nécessité d’une solidarité vraie avec les plus démunis. Ainsi, éveillés au sens de la responsabilité et de l’engagementgrâce à des projets concrets, ils pourront contribuer plus tard, en tant qu’adultes, à transformer les structures injustes de la société et à créer des conditions de vie plus fraternelles qui respectent tout être humain, même le plus fragile et lui donnent la force de vivre et d’espérer.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 5 =

Stats:

Visiteurs aujourd'hui : 84
Depuis le : 9 janvier 2016
Total: 19506
Visiteurs en ligne: 0