Le projet éducatif :

L’école Bienheureux Basile Moreau accueille des enfants avec un handicap, des enfants ayant des difficultés scolaires et des enfants ordinaires.

Les parents sont parties prenantes de l’établissement car nous ne sommes que les auxiliaires d’éducation. C’est pourquoi les rencontres fréquentes entre les parents et le corps enseignants sont vitales. La confiance établie entre l’établissement et les familles se manifeste par un soutien moral mais aussi financier et matériel.

Chaque enfant est accueilli avec son histoire, ses talents et ses difficultés. L’école  Bienheureux Basile Moreau porte un regard d’espérance sur chaque enfant et cherche le chemin le plus adapté pour l’aider à progresser et à s’épanouir. Les enseignants veillent à encourager et à conseiller les enfants pour qu’ils puissent donne le meilleur d’eux-mêmes, qu’ils aient confiance en eux et qu’ils retrouvent la joie d’apprendre.

ecole

Dans tous les moments de la journée, les enseignants sont attentifs au respect entre les personnes. Ils veillent à développer le sens de l’effort, la capacité à assumer ses responsabilités et le respect de ses engagements.

L’école Bienheureux Basile Moreau s’appuie sur les parents, premiers responsables de l’éducation de leurs enfants. Ce sont eux qui connaissent le mieux les enfants. Il est important qu’il y ait un échange fréquent entre les enseignants et les parents. Cela permet de trouver la meilleure solution en cas de problème, de développer la confiance entre les personnes et de mieux se connaître.

 

Le projet pédagogique:

Partenaire du groupe scolaire Notre dame d’Orveau, l’école Bienheureux Basile Moreau, peut permettre à des lycéens de mettre leurs talents au service des plus jeunes en les aidant lorsque les enseignants auront décelé des besoins.

La pédagogie met l’accent sur l’acquisition d’une connaissance solide des matières fondamentales. Les méthodes d’apprentissage favorisent donc l’utilisation du cerveau analytique suivant en cela les travaux des docteur Weinstein-Badour ou d’E Nuytz .

En français, nous utilisons une méthode de lecture syllabique, pratiquons  l’analyse grammaticale, des dictées et rédactions fréquentes, pour faciliter chez nos élèves une vraie lecture analytique.

En mathématiques, la construction des concepts se fait d’abord par la manipulation pour arriver à l’abstraction. La résolution de problèmes est pratiquée régulièrement ainsi que le calcul mental. La méthode Singapour semble la plus adéquate.

Nous étudions également la géographie, l’histoire chronologique et les sciences. Chacune de ces matières est étudiée avec rigueur et régularité. La librairie des écoles donnent des manuels utiles et pédagogiques.

Un suivi noté des évaluations est réalisé permettant aux familles de suivre l’évolution des progrès.

Le sport est quotidien et tient une grande place dans l’équilibre et le développement de l’enfant, les infrastructures du collège et du lycée permettent une pratique sur place très aisée.

La pratique des arts plastiques et de la musique permet aux enfants d’exploiter des talents parfois peu mis en valeur là encore la mise à disposition de la salle de poterie du collège permet une créativité très motivante.