Communiqué de la congrégation de Sainte Croix

Les religieux de Sainte-Croix œuvrant en France s’associent à la douleur de tous ceux et celles qui ont reçu les conclusions du rapport de la Commission Sauvé concernant les abus sexuels au sein de l’Église depuis 1950. Nos institutions ont également été concernées.Nous redisons notre proximité aux victimes qui les premières attendent de notre part un engagement ferme à ce que nos écoles et autres lieux d’apostolats soient des «  maisons sûres ».

Nous nous associons à la honte du pape François, de nos évêques et des congrégations religieuses de France qui prennent leur part dans ce nécessaire et douloureux travail de mise en lumière.
Des journées dédiées à la réflexion sur le thème de la gestion des formes d’abus dans nos écoles et permettant des échanges entre professeurs, éducateurs, tutelle et religieux ont été organisées ou le seront prochainement. Nous devons tous nous sentir concernés par cette réalité pour protéger les mineurs et les personnes vulnérables de toutes les formes d’abus.


Nous prions et invitons à prier pour que cette épreuve de vérité soit également l’occasion d’une large prise de conscience de ce qui a pu advenir et d’une nécessaire conversion des pratiques.

Ensemble, restons vigilants et pleinement investis dans ce noble labeur qu’est l’éducation, au service de la croissance humaine, intellectuelle, relationnelle et spirituelle des jeunes qui nous sont confiés, en étant attentifs à leur intégrité.

R.P. Romuald FRESNAIS C.S.C, autorité de tutelle – Congrégation de Sainte-Croix


Si vous êtes concerné, un courriel de signalement a été mis en place : signalement@cscfrance.org

Par ailleurs, vous pouvez joindre France Victimes en composant le numéro du secrétariat : 01 41 83 42 00

ou encore, si vous ou un proche avez été victime, ou si vous êtes un professionnel et que vous souhaitez contacter France Victimes pour une situation de victimation : 116006 (service et appel gratuits) ou hors métropole + 33 (0)1 80 52 33 76 ( 7J/7) ou victimes@france-victimes.fr  ou bien encore en prenez contact ici via le formulaire.